LES CLES D'UNE MEDIATION REUSSIE

La médiation est volontaire, c’est une volonté mutuelle d’apaiser un conflit destructeur.

La médiation est strictement neutre. Il n’y a aucune considération externe aux demandes des parties, le médiateur agréé n’émet strictement aucune opinion personnelle ni ne donne aucun avis sur les interventions des parties.

La médiation est strictement équitable. Chaque partie à la même possibilité de s’expliquer, de s’exprimer et de proposer ses solutions.

La médiation est libre de contraintes, chaque partie peut à tout moment décider de mettre fin à la médiation sans que cela lui cause préjudice.

La médiation offre des garanties, lorsqu’elle est conduite par un professionnel agréé, elle peut offrir une homologation par un juge pour ses accords, permettant ainsi d’avoir la même force et légitimité qu’une longue procédure judiciaire.

La médiation est confidentielle, il s’agit d’une bulle ou tout ce qui s’échange est soumis au secret professionnel. Il est strictement interdit tant au médiateur qu’aux parties de divulguer à l’extérieur des éléments ou des offres qui on été faites dans ce cadre et pour les besoins de cette même médiation.

La médiation peut être débutée avant une procédure judiciaire permettant aux parties de rester maître de leur propre solution.

La médiation peut être débutée pendant une procédure judiciaire, lorsque la procédure tourne en rond, s’enlise ou que les échéances sont lointaines. Elle représente alors une éventuelle porte de sortie dans le respect des intérêts de chacun.

La médiation peut être débutée après une procédure judiciaire pour répondre à une situation insatisfaisante, sans nécessairement faire appel d’un jugement. 

Plus qu’une mode, la médiation est un processus sérieux, efficace et positif de résolution de conflits.

A l’heure actuelle, elle apparaît rencontrer également les attentes de notre société.

La grande différence par rapport à un conflit judiciaire tient en quelques points : 

-La maîtrise de la solution choisie par les parties et non pas par un tiers qui décidera pour elles.

-La maîtrise du processus de médiation et des éléments qui la constituent par les parties

-La rapidité d’un tel processus lorsqu’il est mené à bien par rapport à une procédure judiciaire classique.

-Le coût de la procédure, largement inférieur et supporté de manière équitable par les participants.

-La possibilité d’expression large des parties, leur permettant de donner leur point de vue et attentes de manière précise. Le médiateur agréé veillant à la stricte équité d’expression entre elles.

Un couple lors d'une réunion d'affaires

LA MEDIATION CIVILE ET COMMERCIALE

Les objets peuvent être aussi divers et variés qu’un désaccord avec un fournisseur, un litige entre associés, des difficultés rencontrées dans une location, un contrat d’entreprise voir le paiement d’émoluments ou de factures.

L’objectif est bien de dégager un accord sain, équilibré et respectueux entre les parties.

Par le processus de négociation raisonnée, le médiateur agréé aide les parties à élaborer leur(s)  propre(s) solution(s)  dans un cadre formel, sécuritaire et confidentiel.

Chacune des parties a la possibilité de proposer la médiation indépendamment d’une procédure judiciaire.

 

LA MEDIATION FAMILIALE

Elle peut concerner et avoir pour objet notamment :

Les ruptures de dialogues entre jeunes adultes et parents.


Les conflits entre parents et grands parents quant a la question des contacts avec leur petits enfants.


Les mésententes entre frères, sœurs ou autres membres de la famille sur les choix à prendre envers le vieillissement des parents ou à propos d’un héritage.


Des reprises de contacts après de longues situations.

Conseils Finance

Plutôt que de s’affronter et de laisser un tiers décider de la solution qui leur convient, les participants à une médiation familiale vont choisir de recourir à la voie de l’apaisement et à une résolution.

Il s’agit d’une solution volontaire, confidentielle et neutre et en ce sens une manière de résoudre les conflits positive.

La médiation familiale en cas de séparation ou de divorce.


Le médiateur agréé va accompagner les parties dans le processus et les éléments concrets de cette même séparation. Il va soutenir les parties dans leur recherche de solution tant sur le plan matériel, social et affectif.


Des solutions complètes et concrètes sont recherchées par les parties elle-même, que cela concerne l’hébergement, l’éducation ou les gardes des enfants, la sécurité financière et matérielle de chacun ou le partage des biens éventuels.


La médiation peut donc déboucher sur des accords écrits qui seront (si les participants le souhaitent) entérinés par le tribunal directement ou qui constitueront une base pour obtenir un divorce rapide et à l’amiable.

La médiation familiale dans les autres cas de situation familiale conflictuelle sont possibles également.